Les fourneaux de Kikitoul

Voici les recettes de cuisine que je souhaite vous faire partager. Au menu, de l'entrée au dessert en passant par les plats principaux et les apéritifs, que des petits plats mitonnés avec amour.

mercredi 28 juin 2006

Ratatouille

ratatouille


Pas très présentable mais très bon, voilà de quoi accommoder les légumes qui traînent.


Je m'apprête à partir en week-end demain et il me reste dans mon bac à légumes quelques malheureux qui trainent sans avoir de but précis. J'entreprends donc de les occuper à quelque chose : la confection d'une ratatouille.
Toutes les familles ont leurs recettes qui différent selon les régions, les humeurs, le sens du vent (et que sais-je encore) et je m'en vais (pas trop loin je vous rassure) vous donner la mienne.

J'ai rassemblé pour cette fois :

  • 1 oignon

  • 1 échalotte

  • 1 aubergine

  • 3 petites courgettes

  • 5 tomates alongées

  • 1 dizaine d'olives vertes

  • 250g de lardons fumés

  • des herbes de provence, du sel, du poivre et du piment d'Espelette

Un grand saladier est posé à côté de ma planche à découper pour y mélanger les légumes avant cuisson, mon couteau est bien affuté, tout va bien.

Je m'attaque en premier aux méchants oignon et échalotte. Pourquoi méchants ? Parce qu'ils m'ont fait beaucoup pleurer (il ne faut pas sous estimer l'effet lacrymal de ces tites bêtes) et du coup, j'ai pas vu qu'un bout de mon doigt et passé sous le fil de mon couteau trop bien aiguisé (même pas mal d'abord !).

Une fois le plus dur passé, je commence à débiter les courgettes sans les peler, l'aubergine en la pelant et les tomates en les appelant (tomaaatte ? Où te caches-tu ???). Petite astuce pour les tomates : utiliser un couteau à dents évite que la lame ne glisse sur sa peau et n'attaque la votre (encore ?!? Non...)

Je mélange le tout et je verse le mix dans une cocotte où un bon fond d'huile d'olive attend chaudement.

Pendant que ça commence à cuire sur feu vif, je coupe les olives, d'abord en 4 dans la longueur puis en 2 dans la largeur, ou en sens inverse, peu importe à vrai dire, tout dépend de l'état de vos doigts (et oui, c'est petit une olive et ça taille un couteau...)

Une fois toutes les bébêtes vertes coupées, elles vont rejoindre la ratatouille qui commence à fondre et à rendre du jus, suivies par les lardons (pas eu à les couper ceux là, ouf !), le sel, le poivre, les herbes de provence et une bonne grosse pointe de couteau (encore ?!? mais il t'en veut ou quoi ???) de piment d'Espelette. Il donnera de la couleur (un peu) et un petit goût ..... de piment d'Espelette. En même temps ça tombe bien, c'est pour ça que j'en mets.

Et c'est parti pour 3h de compotage à feu doux. Bon, comme d'habitude, je me suis planté dans les proportions et au lieu d'en faire pour 2 j'en ai fait pour 6. Mais c'est bien connu, quand on aime, on ne compte pas  ;o)

Posté par kikitoul à 23:54 - Accompagnement - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire