Les fourneaux de Kikitoul

Voici les recettes de cuisine que je souhaite vous faire partager. Au menu, de l'entrée au dessert en passant par les plats principaux et les apéritifs, que des petits plats mitonnés avec amour.

jeudi 29 juin 2006

"Maki" de ratatouille

maki_de_ratatouille


Libre inspiration des créations de Maki , je vous présente mes makis provençaux   (^_^)


Ce matin, le soleil brille (pas trop), les oiseaux chantent (un peu trop) et je suis de bonne humeur (sissi, je vous assure). Tout allait donc bien dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un nuage vienne assombrir cette charmante matinée. Je rentre dans ma cuisine et que vois-je qui me tend les bras au pti-dèj ?  Le reste de ratatouille que j'ai cuisiné hier bien sûr (moi et les proportions, ça fait deux, voir même trois ou quatre parfois).
A pas peur moi ! Je ne me laisse pas impressionner et je la mets de côté jusqu'à ce qu'une idée germe dans mon esprit tortueux. J'arrose mon terreau d'imagination d'un grand bol de lait et d'un jus d'orange, un petit bain de soleil à la fenêtre et voilà, l'idée a eu le temps de germer : je vais détourner une recette de maki avec un bon brin de folie.

Je choisi alors trois oeufs qui ont l'air bons copains. Ma fourchette ne tarde pas pourtant à les brouiller. Du persil et de la ciboulette. Un peu de sel, de poivre et de piment d'Espelette pour la couleur et pour son goût de piment d'Espelette (comment ça je me répète ?!?) viennent achever leur amitié.
Le but du jeu est maintenant d'arriver à faire cuire cette omelette de manière à ce qu'elle forme une fine galette. Et hop, 20 min au four à 180 plus tard, je retrouve mon plat anti-adhésif recouvert d'une fine couche d'omelette aux fines herbes.

Je prends alors mon couteau bien aiguisé (encore lui) et j'enlève les bords (pas de mes doigts, de la galette...) qui ont un peu trop cuit et qui se racornissent.

Une étincelle de folie plus tard, voilà que j'ai tartiné ma ratatouille froide sur la galette. Une roulade avant (oui, la roulade arrière, je la maîtrise mal) et mon maki est prêt à passer par le fil de mon épée (n'ayant qu'un couteau, ça fera aussi l'affaire). Tchak, tchak, tchachak, aïe... (vous y avait cru hein ? lol)
Mon maki est joli et sent bon. Je décide qu'il sera très bien sur ma table basse, froid à l'apéritif.

Pas peu fier, je viens de créer le premier maki qui se prend pour un tapas (comment ça z'avez jamais vu d'espagnol bridé ? ^^ )

Posté par kikitoul à 13:21 - Apéritif - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Beau massacre!

    Génial ! Tu es vraiment ingénieux. Tu as maintenant ma bénédiction (et c'est pas rien) pour massacrer toutes mes recettes loll


    J'ai adoré te lire, j'aime beaucoup ton sens de l'humour )

    Maki

    Posté par Maki, vendredi 30 juin 2006 à 20:10
  • Merci Maki.
    Si j'ai ta bénédiction, alors là, attention les yeux !!! ;o)

    Posté par Kikitoul, mardi 11 juillet 2006 à 09:30

Poster un commentaire