Les fourneaux de Kikitoul

Voici les recettes de cuisine que je souhaite vous faire partager. Au menu, de l'entrée au dessert en passant par les plats principaux et les apéritifs, que des petits plats mitonnés avec amour.

mardi 26 septembre 2006

Flan de courgettes au roquefort

Flan_de_courgette_au_roquefort


Encore un mélange insolite qui ravira même les plus difficiles.


L’autre jour, ma compagne arrive et m’annonce, sans préambule : « ce soir, tu dînes tout seul, je rentrerai tard et je grignoterai juste un bout avant d’aller au lit ».

Ayant du mal à assimiler toutes ces informations d’un coup (oui, parfois, mon cerveau marche au ralenti, surtout quand je regarde des niaiseries dans le diffuseur d’images bruyant que l’on appelle je crois “téléviseur”), je lui fais répéter ce qu’elle vient de m’annoncer. Forcément, ça l’énerve car elle croit que je ne l’ai pas écoutée (pourquoi les femmes comprennent tout d’un coup d’un seul et que nous autres, soit disant sexe fort, nous avons des difficultés à les comprendre ?!?) et elle me donne de plus amples informations, mais dans un flot de paroles encore plus soutenu.

Ne voulant pas la contrarier plus qu’elle ne l’est déjà, j’essaye d’analyser les mots que j’ai réussi à déchiffrer : séance, essai, chicon, gratuit, Christine. Mais bien sûr !!! Elle va gratuitement cuisiner des endives avec Christine pour faire des essais de recettes. C’est sûr que c’est ça, elle aime les chicons cuits alors que moi non et profite d’avoir trouvé quelqu’un qui aime également. Partant d’une bonne intention, je lui souhaite de passer une bonne soirée et de bien cuisiner. Que n’avais-je pas dit alors… Elle partait en fait faire une séance d’essai gratuite de Chi Cong avec sa collègue ! Point de chicons dans tout ça… Pour essayer de détendre l’atmosphère, j’essaye un petit jeu de mot : « fais attention que ça ne soit pas une séance de chi cong gounia, on ne sait jamais », remarque qui me vaudra pour toute réponse un tirage de langue boudeur. Piqué par la curiosité, je vais sur Internet essayer de voir ce que c’est que ce chi cong. Il ressort de ma recherche que c’est un sport de défense visant la relaxation du corps et de l’esprit, tout comme le Taï Chi. Allons bon, le taï chi, encore un truc qui me parait barbare ! Perso, je ne connais que le “tenchie”, surtout après avoir mangé des épinards (lol).

Une soirée en célibataire, en fin de compte, ça ne me dérange pas. Je vais pouvoir me cuisiner un petit plat que ma compagne n’aime pas et dont je me prive (oui, vous avez raison de me plaindre, je suis un petit garçon brimé ! :-P ). Je regarde ce que j’ai sous la main et j’opte pour un flanc de courgettes au roquefort. Ce n’est pas forcément le plat le plus digeste que je connaisse mais qu’est ce que c’est bon !!!

Une fois lavées, les 6 petites courgettes prévues initialement pour une ratatouille passent par le fil de mon couteau et se retrouvent en belles tranches d’un demi-centimètre (/ !\ non pelées sinon ça part en purée ensuite). Je décide d’utiliser ma cocotte minute (cette cocotte porte le nom d’autocuiseur mais je préfère ce nom plus parlant et marrant) pour les cuire 15 min. Une fois cela fait, je les presse fortement dans mon chinois (mais non, pas mon voisin asiatique ! juste ma passoire conique à maille fine). Faute de, une simple passoire ou un linge propre peut faire l’affaire. Cette opération est plus que nécessaire car les coquines ont tendance à garder leur eau pour la rendre plus tard, inondant par la même le flan. Une fois suffisamment sèches, je les mélange avec 20cl de crème bien poivrée dans laquelle j’ai cassé un œuf, et émietté 100g de roquefort. Pas besion de sel, le fromage s'en charge. Je verse tout ce mélange dans un petit moule à cake et je recouvre d’un mélange de  gruyère et de comté, tous deux râpés.

Après 30 min de cuisson au four à 200°, je démoule et déjà l’odeur qui se dégage de ce flan est un petit bonheur à lui seul. Je me serais ce soir là régalé et j’aurais redécouvert avec plaisir des papilles oubliées. Quant à mon amie, elle aura « découvert des articulations dont j’ignorais l’existence ! » (sic). La boucle est bouclée… (^_^)

Posté par kikitoul à 16:36 - Accompagnement - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire