Les fourneaux de Kikitoul

Voici les recettes de cuisine que je souhaite vous faire partager. Au menu, de l'entrée au dessert en passant par les plats principaux et les apéritifs, que des petits plats mitonnés avec amour.

lundi 23 octobre 2006

Pain de thon

Pain_de_thon


Un pain sans farine ? Si, si, ça existe !!!


Hier soir, alors que je regardais la télévision, ma compagne se lève, va dans la cuisine et je l’entends me dire un petit « t’as pas le droit d’aller dans la cuisine ». Intrigué mais obéissant, j’obtempère et je continue de regarder ma série. (pourquoi d’ailleurs dit-on ma série alors que dans les faits, elle ne nous appartient en aucune façon ? Drôle d’expression…)

Au bout d’une dizaine de minutes, je la vois revenir, toute contente. Je commence à trouver ça vraiment bizarre, mais je suis touché qu’elle veuille me préparer un petit plat. Tout de même, dix minutes de préparation seulement, je me pose de plus en plus de questions sur cette préparation. Encore une fois, elle m’interdit d’aller fureter et je me vois contraint d’attendre, de patienter, de ronger mon frein pour ne pas faire le curieux.

Un moment après, la voilà repartie. Mais qu’est-elle en train de préparer ?!? Faute de bruit perceptible, j’essaie de reconnaître les odeurs qui me parviennent. Mais comme d’un fait exprès, notre chatte vient à ce moment même me faire des calinous et tout à la joie de se faire gratouiller, se lâche allègrement et me remplit les narines d’un petit vent vicieux car silencieux et forcément extrêmement nauséabond…

Remis de mes émotions olfactives, je me rappelle avoir vu dans le panier des courses un roblechon destiné à la préparation d’une tartiflette, spécialité culinaire de ma moitié. Persuadé qu’il s’agit de cela, ma curiosité retombe et je me lèche déjà les babines en pensant à ce petit délice.

La nuit passe et je ne pense plus à cette surprise que m’a amoureusement cuisinée ma compagne. Midi arrive et je m’apprête à mettre le couvert quand elle me dit de lui laisser les assiettes, qu’elle les amènerait une fois dressées. Qu’à cela ne tienne, pour une fois, je mets les pieds sous la table et j’attends. Et mon attente aura été récompensée à sa juste valeur. Point de tartiflette mais un très joli petit cake ( est-ce bien le mot adéquat ?). De prime abord, je reconnais des œufs durs, des grains de moutarde et du thon. Il reste tout de même des morceaux blancs/jaunâtres dont je n’arrive pas à déterminer l’origine. Des morceaux de cornichons ? Non. De courgettes alors ? Toujours non. Je fais découvrir une bouchée de cette préparation à mon palais et tout de suite, le mot pomme de terre me vient à l’esprit. Bingo, il s’agit bien de cela.

J’apprends alors le nom de ce plat : un pain de thon. Et bien c’est vraiment bon et j’essaierai de le refaire mais en variant les ingrédients (saumon ou morue, ajout de petites crevettes, etc…)

Voilà la recette à proprement parler que vous livre Magalie :

Voilà, je me lance aussi dans l’écriture de recette, mais je vais faire simple moi…

Donc, j’ai commencé par faire cuire 2 pommes de terre moyennes (environ 300 grammes) dans de l’eau, sans les peler. Une fois cuites, je leur ai ôté leur peau et j’ai commencé à les écraser grossièrement à la fourchette. J’ai ensuite rajouté une boite moyenne de thon au naturel égoutté et deux œufs durs. J’ai à nouveau écrasé le tout à la fourchette, tout en incorporant 75 grammes de beurre fondu et 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne. Cette préparation a pris place dans un moule et en avant pour au moins 4 heures au réfrigérateur.

C’est vraiment facile à préparer, original et surtout très bon.

Posté par kikitoul à 14:07 - Entrée - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    si ton tonton tond ton tonton ton tontont sera tondu

    sa ne plaît pas à ma maman

    Posté par tonton, mardi 15 mai 2007 à 12:35

Poster un commentaire