Les fourneaux de Kikitoul

Voici les recettes de cuisine que je souhaite vous faire partager. Au menu, de l'entrée au dessert en passant par les plats principaux et les apéritifs, que des petits plats mitonnés avec amour.

vendredi 8 décembre 2006

Spaghettis au chocolat

Cr_me_de_marrons_de_la_Creuse


Surprenant n'est ce pas ? ;o)


Certains supermarchés font des programmes de fidélité sous forme de points échangeables contre des cadeaux. J’avais repéré sur le catalogue de lots une machine à faire des pâtes fraîches mais comme d’habitude, lorsque je me suis décidé à aller la réclamer, le catalogue avait changé. Au culot, j’ai tout de même demandé s’il ne leur en restait pas une et là, bingo, sous la poussière de la réserve, une boite m’attendait patiemment.

Je suis rentré à la maison tout content et j’ai entrepris de chercher une recette de pâtes fraîches sur le net. Mais quel foutoir… Pas une recette n’ayant la même trame, je me suis décidé à créer ma propre recette, adaptation libre de toutes celles que j’avais pu lire. En gros, ça donne quelque chose comme 1 œuf pour 100g de farine et quelques gouttes de vinaigre pour l’élasticité, proportions pour deux personnes, les pâtes fraîches étant plus bourratives que les sèches. Le tout étant que la pâte obtenue soit assez dure.

Ensuite est venu le temps de la création des pâtes à proprement parler. Il existe deux types de machine, les laminoirs et les vis sans fin. J’en ai une de la deuxième catégorie et j’ai choisi de faire des tortellinis pour une première fois. Je mets mon bloc de pâte dans la vis et je tourne la manivelle, tout content de voir mes pâtes se mouler. Je prends bien soin de les couper tous les 2 à 3 cm mais il y a une chose à laquelle je ne prends pas garde : bien étaler les tortellinis et éviter qu’ils se touchent. Le résultat est sans appel, les tortellinis se sont amalgamés… Nous les avons quand même mangé mais j’étais assez déçu que ma première soit ratée.

Me revient alors à l’esprit la lecture d’un article faite dans une salle d’attente, article qui traitait des pâtes de l’entrée au dessert. Au dessert….. Et voilà mon cerveau qui s’évade vers des montagnes de pâtes sucrées et il ne lui faut pas longtemps pour échafauder une variation de spaghettis avec ajout de chocolat.

Le temps que l’idée germe et le lendemain, je recommence avec mon œuf, mes 100g de farine, mes quelques gouttes de vinaigre et chose un peu folle, 30g de chocolat en poudre ! Enfin, en peu plus de farine je pense car le chocolat rend la préparation un peu grasse et nécessite d’être un peu plus asséchée. Et cette fois ci, je choisis de faire des spaghettis et je les suspends pour qu’ils sèchent correctement sans s’amalgamer.

2 à 3 minutes dans de l’eau bouillante sucrée (et pas salée comme d’accoutumé !) et c’est prêt. En les goûtant, je les ai trouvés un peu sec et j’ai opté pour une présentation en nid avec de la compote au milieu. Bon, après dégustation, il s’avère que c’est plus marrant et surprenant que bon, mais c’est idéal pour surprendre même les plus blasés !

La prochaine fois, lasagnes fraîches parfumées à la fleur d’oranger en remplaçant la viande par des fruits et la sauce tomate par de la crème fouettée. À suivre donc...

Posté par kikitoul à 18:43 - Dessert - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Encore des pates sucrees

    Essaye ca

    QUICK HUNGARIAN RECIPES for the Single Hun:
    Pasta

    * Szilvásgombóc

    Cook some potatoes with the skin on. When it is cooked, peel the skin off. (Don't burn your fingers!) Mash the potatoes, add flour and a whole egg. Work it together and separate into fist-sized lumps. Roll it on a wooden board to the thickness of about 1/4''. Don't forget to flour the board and the rolling pin otherwise the dough will stick to it. Cut the dough into ~2-3'' squares, place 1/2 of (pitted) plums in the middle of each. Mix sugar cinnamon together and season the plum with it. Then fold the tips of the square over the plum to cover it and form a little ball. The balls are dropped into boiling water and should be boiled till they surface. Then fish them out with a sieve. Mix bread-crumbs and butter in a pan, and roll those fine 'Gomboces' around to cover them with the crumbs. However, you may skip the whole crumbling procedure altogether, and you can eat them fryed, "naked".

    Posté par RUBIS, mardi 13 juillet 2010 à 17:26
  • c'est marrant!

    Posté par mimosa, lundi 9 avril 2007 à 23:31

Poster un commentaire