Les fourneaux de Kikitoul

Voici les recettes de cuisine que je souhaite vous faire partager. Au menu, de l'entrée au dessert en passant par les plats principaux et les apéritifs, que des petits plats mitonnés avec amour.

lundi 14 décembre 2009

Orangettes napées au chocolat noir

Dans la série des recettes "pourquoi payer cher un produit tout fait alors que c'est simple à faire soi même" (Cf. la recette du magret séché), voila les orangettes au chocolat. J'ai mis environ 4h sur deux jours pour les préparer. C'est facile à faire et c'est surtout très bon !!!

Pour commencer, j'ai acheté (ou plutôt j'ai inscrit sur la liste des courses...) 4 oranges non traitées. Je les ai lavées en les frottant sous l'eau avec une petite brosse. Une fois cela fait, j'ai incisé la peau en 4 quartiers, en veillant à ne pas couper trop profondément. Il convient ensuite de retirer l'écorce en gardant le plus de peau blanche possible. (réserver les oranges pour la confiture de vin chaud aux épices)

Je les ai ensuite fait bouillir 3 fois 5 min en changeant l'eau entre chaque bouillon afin d'ôter de leur amertume.

J'ai laissé les écorces refroidir avant de les couper en lamelles d'environ 1/2cm de large. L'idéal pour faire des bâtonnets réguliers est de les couper avec la face orange vers soi en appuyant légèrement sur l'écorce pour qu'elle soit plate.

Passons maintenant à l'atelier confiserie. J'ai préparé un sirop avec 500g de sucre pour 1l d'eau que j'ai mis à bouillir avant d'y plonger mes lamelles. Là aussi, elles cuiront 3 fois 5 min dans le même sirop en prenant soin d'attendre que le tout refroidisse entre chaque cuisson.

Maintenant que les orangettes sont cuites, il faut les égoutter (réserver le sirop pour la confiture de vin chaud aux épices) et les placer sur une grille sans les superposer. Les laisser poser 24h au frais pour qu'elles sèchent un peu mais guère plus autrement elles perdent de leur moelleux et deviennent cassantes.

orangettes

Le lendemain, il ne reste que l'enrobage à réaliser. Pour se faire, j'ai opté pour du chocolat noir pâtissier à 70%. J'ai "émincé" le chocolat en petits morceaux. Le terme n'est pas adéquat et portant c'est bien le même mouvement avec le couteau et la planche à découper.

J'en ai mis deux 1/3 dans un saladier au bain-marie. Une fois fondu, j'ai retiré le saladier de l'eau chaude et j'ai ajouté le dernier 1/3 en mélangeant doucement. J'ai ensuite reporter mon saladier au bain-marie. Ce tempérage permet au chocolat de devenir brillant et cassant au séchage. L'idéal étant d'avoir un thermomètre à sucre pour le monter à 50°, le refaire descendre à 27° puis l'amener à 32°. Malheureusement je n'en ai pas mais c'est sur ma liste au Papa Noël et comme j'ai été très sage... :D

Il ne reste plus qu'à enrober chaque orangette individuellement en prenant soin d'ôter le surplus de chocolat avant des les mettre à sécher sur du papier sulfurisé. Pour réaliser cette opération, j'ai utilisé des aiguilles à intra-veineuse (déformation professionnelle...) mais des aiguilles de couture doivent aussi bien faire l'affaire.

orangettes_napp_es

Elles doivent être bonnes puisque ma compagne en a déjà ponctionné une partie pour la pause café avec ses collègues...

Posté par kikitoul à 21:50 - Gourmandise - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    c'est joli, un super cadeau de Noël

    Posté par judith, lundi 14 décembre 2009 à 22:40
  • C'est joli et super bon...

    Posté par ninoumag, mardi 15 décembre 2009 à 13:11

Poster un commentaire